Browsing Category

Petite vie de mummy

Petite vie de mummy

À la découverte des produits ménagers écologiques avec Galipoli

30 juin 2017

Cela faisait un moment que ça me travaillait cette histoire de produits ménagers écologiques fait maison.

Depuis que je suis enceinte pour être exacte.

Je ne le répéterais jamais assez mais cette période est tellement propice aux changements…

Je vous l’avais déjà raconté, je suis méga maniaque.

Alors le ménage fait partie de mon quotidien. J’ai donc des habitudes de produits depuis des années. Héritage de ma maman j’utilise ce qu’elle utilise !

Sauf que, j’en avais marre d’utiliser des trucs avec des têtes de mort imprimés sur les flacons. J’en avais assez de demander à Mila de ne pas toucher la table quand je venais de mettre du produit dessus pour la nettoyer (la table hein pas Mila !)

Alors je me suis dit que j’allais me pencher vers les produits écolos. Et puis j’ai vu le prix… J’ai flippé.

Alors je me suis dit « Tiens pourquoi pas les fabriquer ? » Et puis ça m’a démotivé au bout de 5 minutes, trop d’informations, trop de changements, trop feignasse, j’ai capitulé.

Et puis gros déclic à la dernière Mum to be party quand j’ai participé à un atelier animé par Séverine la créatrice de Galipoli.

Avoir quelqu’un qui t’explique les choses de façon aussi claire et passionnée (oui oui on peut être passionnée par le nettoyage moi ça me parle !) j’étais hyper conquise et après avoir discuté un peu avec elle on a mis en place un partenariat avec le blog afin que je puisse tester et vous parler de tout ça !

Je vous préviens pour ceux qui sont déjà sensibilisés à ce sujet je ne vais très certainement rien vous apprendre. Mais si comme moi vous avez envie de changer mais vous n’avez pas encore sauté le pas par manque de temps, d’informations ou par manque de simplicité, ce post vous aidera très certainement pour vous lancer !

La fabrique Galipoli

C’est un concept assez ludique car on fabrique ses produits ménagers mais c’est pas chiant. (Oscar de la phrase de lancement !)

Galipoli vous propose des « flacons recettes« , pour fabriquer le produit de son choix, il suffit de suivre les graduations inscrite sur le packaging.

Vous pouvez également acheter les ingrédient seuls ou en kit selon ce dont vous avez besoin.

Egalement vous pouvez consulter des recettes pour fabriquer les produits du quotidien.

C’est très intéressant car après avoir fabriqué mes produits, il me restait des ingrédients alors je m’amuse à faire des expériences pour m’en servir autrement. Par exemple le bicarbonate de soude c’est génial pour neutraliser les odeurs du frigo ou encore de la poubelle. J’ai même une amie qui m’a dit que ça pouvait servir de déodorant !

L’acide citrique elle, peut servir à détacher de la rouille !

Le truc en plus de la marque c’est que les flacons sont très design ! C’est bête mais ça motive un peu plus à faire le ménage. Et si on a pas d’endroit où les cacher c’est pas vilain à exposer !

Et puis faire son produit ménager ça à un côté très satisfaisant. Surtout qu’en plus les ingrédients utilisés sont naturels donc sans aucun impact sur l’environnement et sur la santé ! Séverine m’a appris lors de l’atelier que nos intérieurs étaient 5 fois plus pollués qu’à l’extérieur notamment à cause des produits ménagers, vous vous rendez compte ?

Le laboratoire du petit chimiste

En ce qui concerne l’atelier « création du produit » c’est excessivement simple ! Il suffit de suivre les graduations sur le flacon. Le seul hic, je dirais, c’est qu’il faut faire attention à ne pas se tromper, car si vous mettez trop de quelque chose, impossible de le retirer !

Je n’ai pas eu de soucis, il suffit d’y aller doucement et tout devrait bien se passer !

Petit aparté concernant les huiles essentielles car elles ne sont pas conseillées pour les femmes enceintes et pour les bébés. Sachez que les huiles essentielles de citron et d’orange ne sont pas dangereuses vous pouvez donc les utiliser dans les recettes sans soucis 😉

Le résultat

Et bien je n’ai absolument rien à dire de ce côté là !

J’ai testé les recettes suivantes :

  • Dégraissant. Pour nettoyer mes plaques, plan de travail et la table à manger après le repas. La recette contient du vinaigre blanc donc ça sent un peu mais avec les huiles essentielles ça camoufle !
  • Liquide vaisselle. Pour faire la vaisselle donc. Un peu plus liquide que celui acheté en grande surface donc il faut faire attention de ne pas en mettre trop. Mais il fonctionne tout aussi bien que le « tout fait ». Je vous avoue ne pas avoir eu l’occasion de nettoyer des plats à gratins alors affaire à suivre pour cet hiver quand on cuisinera des repas un peu plus gras !!
  • Lessive. Je ne sais pas si c’est une impression mais il m’a semblé que mon linge était mieux nettoyé. Avec Mila vous vous  doutez ses vêtements sont souvent tâchés. J’ai trouvé qu’ils ressortaient plus propre avec cette lessive ! A savoir, je frotte toujours les tâches au préalable avec du savon de Marseille, je laisse poser 5 minutes avant de lancer la machine. Et pour tout vous dire, quand je déshabille Mila le soir, je détache à ce moment là et je mets dans le panier à linge sale en attendant la prochaine lessive, (qui n’est jamais bien loin derrière !) Plus on agit vite et mieux ce sera détaché !!
  • Produit sol. Nickel. Surtout lors de l’application, avec l’huile essentielle de citron ça sentait divinement bon. J’utilisais jusqu’alors du savon noir, qui ne sent pas particulièrement bon et qui en plus de ça n’est pas évident à diluer. Et là j’ai trouvé ça plus facile à nettoyer et j’ai vraiment une impression de plus propre je crois que c’est le produit que j’ai préféré car je vois une réelle différence avec ce que j’utilisais avant.

Le coût

Oui parce que après avoir demandé à mon amis Google, en moyenne, un foyer dépense 220€/an en produits ménagers…

Galipoli promet un coût de moins de 1€ les 500ml quelle que soit la recette. Bien sur le flacon recette est un investissement au début, mais ensuite il vous suffit simplement d’ajouter les ingrédients. Donc on s’y retrouve très vite. Et puis en plus cela fait moins de déchet puisque vous gardez toujours le même flacon !

Vous pouvez par la suite acheter les recharges c’est encore plus économique de prendre en grosse quantité. Après, tout dépend de la fréquence à laquelle vous faîtes le ménage et la surface de votre habitation !

En ce moment en plus c’est les soldes et la boutique propose quelques réduc’ sympa !

Bon plan

Galipoli à la gentillesse de vous offrir un code promo pour commander la Galibox ! Ainsi vous pourrez tester tout ça tranquillement chez vous et j’espère que cela vous ravira autant que moi !

La Galibox vous permet de vous lancer dans l’aventure ! Il y a des ingrédients et 3 flacons recettes. Vous pouvez faire les recettes des flacons inclus dans la box et vous pouvez également réaliser d’autres produits selon vos besoins.

Il vous suffit d’entrer le code promo petitchampignondeparis et la Galibox vous reviendra à 49,90€. (offre valable jusqu’au 10 juillet)

J’espère que cette petite conversation de « ménagère de moins de 50 ans » (je déteste ce terme !!) vous aura intéressée ! Et vous, vous fabriquez déjà vos produits ménagers ?

Sur la photo d’illustration :

Rendez-vous sur Hellocoton !
Petite beauté Petite vie de mummy

Me, my hair, and I

21 juin 2017

L’autre jour sur Instagram je vous disais que j’avais réussi à dompter mes cheveux bouclés. Comme cela a piqué la curiosité de certaines, je me suis dit que ce serait peut être intéressant d’en parler ici.

Alors mes cheveux et moi c’est une looongue histoire !

Avant d’être maman

Je suis née blonde avec de grosses boucles bien souples.

A l’adolescence j’ai commencé à les détester (quand on t’appelle « le mouton » à l’école ça n’aide pas c’est sur !!). Alors j’ai commencé par les lisser.

Attention les oreilles : J’utilisais le vieux fer à boucler de ma grand-mère et je le faisais sur cheveux mouillés !!!!!!

Et oui, à l’époque les tutos beauté sur youtube ça n’existaient pas !! Et quand il n’y a personne pour t’expliquer, tu fais absolument n’importe quoi.

En plus bien sur, ça ne faisait rien…

A part cramer mes cheveux !!

Un jour, j’ai raconté ça à un coiffeur (qui après m’avoir fait les gros yeux !!) a sauvé l’avenir de mes tifs en m’expliquant comment bien faire.

J’ai appris plein de trucs à cette époque puisque j’ai fini par servir de modèle pour ce coiffeur quand il était en formation. C’était plusieurs fois par an et c’était hyper intéressant. J’étais au courant des dernières tendances et en plus j’avais des supers produits en cadeaux !

J’ai d’ailleurs fait perdurer cette tradition puisque arrivée sur Paris il y a 10 ans j’allais très régulièrement au training center Jean-Louis-David rue Cambon pour servir de modèle !

Grâce aux nombreux conseils de tous les coiffeurs que j’ai pu rencontré, je suis rapidement devenue la pro du brushing, et chaque jour je lissais religieusement ma chevelure !

Jusqu’à… Et bien la naissance de ma fille ha ha ha !

Maintenant que je suis maman

Je vous passe le couplet du : « quand t’es maman, t’as plus le temps ! »

Bien que pour être tout à fait honnête, ce n’est même pas la vraie raison.

Quand Mila est née et que j’ai découvert qu’elle avait ma nature de cheveux j’ai très vite souhaité retrouver mon naturel pour lui ressembler ! (J’avais en plus l’habitude de faire des balayages, j’étais donc très blonde !)

J’ai été « vite fait » chez des coiffeurs pour un entretien minimal. Mais vraiment rien de transcendant…

Jusqu’à ce que je fasse appel à The Reporthair. Je vous en avais parlé par ici, et depuis, je suis accro !

J’ai confié mes cheveux à Dhouha et récemment à Jeremie. Tous les deux ont réussi à me faire aimer ma crinière et surtout ils m’ont conseillé sur le « coiffage » au quotidien.

Ma routine

En ce moment c’est super simple je procède de la façon suivante :

  • Je lave mes cheveux avec un shampoing pour cheveux colorés, avec un léger massage crânien
  • Quand je sors de la douche, j’absorbe le maximum d’humidité avec une serviette et je les brosse
  • Puis avec une crème de soin, j’enroule des mèches autour de mon index. Pour les mèches qui encadrent mon visage j’enroule vers l’extérieur.
  • Je laisse sécher à l’air libre.

Quand il fait froid je fais pareil, sauf que je sèche ensuite avec le diffuseur du sèche-cheveux.

Quand je veux être plus apprêtée je travaille certaines mèches avec la brosse ronde pour donner un mouvement plus net, mais j’avoue le faire de moins en moins j’aime beaucoup l’effet wavy retour de plage !

Sur les photos, vous pouvez voir que mes longueurs sont plus claires, c’est parce qu’à chaque fois, Dhouha et Jeremy ont « tiré » le produit colorant depuis la racine jusqu’aux pointes afin de donner de la profondeur à la couleur et je trouve ça vraiment réussi !

Les photos datent du début du mois et mon dernier rendez-vous date de début d’avril. Comme vous pouvez le constater, la couleur et la coupe vieillissent super bien !

Mes produits adorés

Maintenant que je vous ai parlé de mes coiffeurs chouchous, voici mes produits favoris…

Voilà vous savez tout sur ma tignasse !!

Des questions ? :p

Rendez-vous sur Hellocoton !
Petite vie de mummy

Respect et bienveillance…

5 juin 2017

L’autre jour j’ai accompagné Mila au square pour qu’elle puisse s’amuser et faire du toboggan.

Un moment qui s’annonçait plutôt sympa jusqu’à ce que je m’aperçoive du comportement tout à fait scandaleux du groupe de nounous assise à côté de moi.

Ce n’était pas la première fois que je me disais intérieurement que cette façon de parler à un enfant n’était pas approprié.

Mais depuis que je m’intéresse à la discipline positive et que Mila est dans une crèche bienveillante certains comportements de certains adultes me piquent au vif et je me retiens parfois très fort pour ne pas m’en mêler…

J’ai envie de penser que ça ne me regarde pas en plus, mais ce jour là j’ai parfois eu l’impression qu’on était pas loin de la maltraitance.

Sur le banc à côté de moi siégeait donc 3 nounous. Assises en rang d’oignons, en train de s’écouter vaguement en tapotant sur leurs téléphones.

La première chose qui m’a sauté aux yeux c’est qu’un des enfants était assoupis dans sa poussette en plein soleil sans aucune protection. Ni chapeau, ni lunettes, ni capote de poussette et quand bien même ça arrive d’oublier tout ça, on peut tout simplement déplacer la poussette afin de profiter de l’ombre d’un arbre… (ce qui ne manquait pas dans ce square) Mais j’imagine que Nounou #1 préférait profiter du soleil pour se dorer la pilule.

Nounou #2 elle, était en charge de 2 enfants qui jouaient normalement sur l’aire de jeux. Ils avaient l’air complice et s’amusaient entre eux. Jusqu’à ce que Nounou #2 perturbe leur moment pour demander à l’un d’entre eux de venir la voir. Sans détacher son regard de son téléphone portable, elle lui hurle

– « Axel, vient ici »

D’un ton qui était somme toute très similaire à quelqu’un en train de rappeler son chien à l’ordre.

Axel se plante donc devant sa nounou, elle les yeux toujours rivés sur son téléphone, et pourtant il patiente. Il était tout morveux, et quand Nounou #2 daigne lever les yeux vers lui, elle le réprimande de ne pas être venu lui même demander un mouchoir :

-« Pourtant tu es grand tu devrais le savoir ».

Bim prends ça dans ton nez. Petit Axel d’à peine 2ans et demi t’es vraiment nul de pas savoir gérer tes crottes de nez, à ton âge franchement c’est chaud…

Au tour de Nounou #3, l’un des 2 enfants qu’elle « gère » possède une trottinette. Au bout du square il y a une petite descente, follement attirante pour Louis qui semble adorer les glissades ! Mais Nounou #3 se mets à hurler à 5 mètres de Louis qui se dirige vers la descente :

– « JE TE PREVIENS TU N’AS PAS INTERÊT A DESCENDRE SINON JE TE LA CONFISQUE ! »

Et c’est là qu’on s’aperçoit à quel point la menace et le chantage fonctionne parfaitement sur un tout petit… (wait for it)

Louis fait donc demi tour et se dirige vers l’aire de jeux pour rejoindre les autres enfants.

Louis a pris sa trotinette et il a la bonne idée de lui faire faire du toboggan. Il fait donc descendre sa trottinette (seule) sur le toboggan. Nounou #3 ne voit rien, elle papote avec ses copines.

Il recommence.

Alors Nounou #2 qui avait l’oeil qui traînait à ce moment là prévient Nounou #3 qui se met à hurler depuis son banc :

– « T’AS PAS INTERÊT A RECOMMENCER »

Et hop 2 minutes après, la trottinette fait une 3ème descente de toboggan (et heurte un enfant au passage).

Nounou #3 bouge enfin son cul se lève de son banc et confisque la trotinette à grand renfort de :

– « Je t’avais prévenu, tu n’écoutes rien »

La scènette se termine, la moitié des enfants en train de pleurer et les nounous à hurler toujours assise depuis leur précieux poste de contrôle, le banc.

C’est à ce moment que je décide de partir. Mila comprenait pas du tout ce qui se passait autour d’elle, elle a à peine jouer, je crois qu’elle sentait les ondes négatives qui nous entouraient !

Sachez que je n’ai rien exagéré, et que j’ai pas mal de petites histoires de ce genre à raconter suite à ce moment au square (un moment qui a duré tout de même 30 minutes je n’ose imaginer une journée entière).

Je ne publie pas cet article pour faire la morale ou pour dire que je sais mieux que les autres comment s’occuper d’un enfant. Et encore moins pour dénigrer le métier de Nourrice.

C’est tout à fait faux, ceci représente bien évidemment une partie des personnes qui exerce ce métier. Et je discute très régulièrement avec des assistantes maternelles sur les réseaux sociaux qui me confient qu’elles sont en train de faire évoluer les choses et les façons de faire. En tant que parents il est également notre devoir de nous intéresser à d’autres méthodes d’éducation. (Et regarder Super Nanny n’est certainement pas une solution)

 

En devenant maman il y a des rouages qui se sont mis à tourner dans ma petite tête. Je cherchais à entrer en communication avec ma fille. Je voulais la comprendre alors j’ai fait des recherches et j’ai lu des choses passionnantes à ce sujet.

Notamment ce livre « La discipline positive » dans lequel j’ai relevé cette phrase très juste :

D’où nous vient cette folle idée que pour qu’un enfant se conduise mieux, il faut d’abord qu’il se sente dévalorisé ?

Et c’est exactement ce que j’ai ressenti en regardant les 3 Nounous agirent comme elle le faisaient.

Leur manière de se considérer comme étant supérieure aux enfants.

De ne pas se lever de leur banc pour aller expliquer à l’enfant en se postant devant lui et en le regardant dans les yeux.

De ne pas accompagner l’enfant quand il souhaite faire une expérience, glisser à trottinette dans une descente, pourquoi ne pas l’avoir laissé faire en restant à ses côtés pour éviter qu’il ne se blesse ?

Pourquoi ne pas aller vers l’enfant quand on remarque qu’il a besoin de soin tel qu’être mouché ? Et lui expliquer que si il a besoin à nouveau de se moucher il peut demander de l’aide à un adulte, ou bien lui laisser un mouchoir dans sa poche ?

L’adulte cherche en permanence à ce que l’enfant se comporte comme lui. C’est totalement aberrant.

Donc on fait des enfants pour qu’ils nous fichent la paix et soit capable de s’auto-gérer du haut de leurs 20 mois ?

Je ne dis pas que c’est simple d’être parent, ou nounou, ou figure d’exemple pour un plus petit. Mais il serait temps que l’on commence à se remettre en question.

On le voit certaine méthode ne fonctionne pas, l’humiliation par la punition et la violence par exemple.

Expliquer à l’enfant et faire preuve d’empathie permet à long terme de lui donner confiance en lui afin qu’il réussisse à prendre ses propres décisions.

Attention je ne dis pas qu’il faut être laxiste. Car souvent la discipline positive et la permissivité sont confondus. Au contraire c’est une éducation qu’il faut organiser : fixer des règles, des limites et prendre le temps d’expliquer.

Si ça vous intéresse je vous conseille la lecture de ces 3 livres qui m’inspirent au quotidien.

Chaque jour est un challenge, je cherche les bonnes formules pour communiquer avec Mila. Très souvent je tâtonne je sais que je n’ai pas choisi la meilleure formulation. Parfois avec la fatigue je m’emporte. Mais je tente au maximum de me reprendre et de m’améliorer. Il n’y a pas de problème tant qu’on s’adresse à son enfant avec amour.

Petit à petit je prend mes marques dans cette méthode et c’est assez satisfaisant.

Et vous que pensez-vous de cette pédagogie ?

Rendez-vous sur Hellocoton !