Vie de maman

Working mum : Comment je m’organise !

17 octobre 2018

Il y a un mois je vous parlais de la rentrée de Mila. Et la semaine dernière c’est moi qui ai repris le travail !

Un vrai travail, avec des horaires de bureau et des collègues.

Je voulais donc vous raconter aujourd’hui comment se passe notre quotidien depuis une semaine !

Petit historique

Avant d’être maman, j’étais intermittente du spectacle, c’est à dire que je n’avais pas d’horaires fixes ni de journée type. C’était un travail que j’ai adoré faire durant 10 années mais que je ne souhaitais plus exercer après la naissance de Mila. J’ai décidé d’arrêter de travailler pour m’occuper d’elle. J’ai eu la chance de pouvoir me le permettre. J’ai profité de chacune de ces journées. S’occuper de mon bébé c’était une révélation, si c’était à refaire je referais tout pareil. Je ne regrette rien, même si dans notre société il n’est pas toujours évident d’être mère au foyer. Je n’assumais pas toujours de le dire mais pourtant qu’est-ce que j’aimais ça !

Pendant cette période je ne travaillais plus pour quelqu’un mais j’avais quand même mon blog à gérer. Car par surprise, une fidèle communauté est arrivée. J’avais ce petit métier qui me convenait parfaitement car je m’organisais comme je le souhaitais et j’étais à 100% dispo pour ma fille et effectuer les tâches du quotidien.

Et puis cette année, à la rentrée j’ai eu une opportunité de travail et comme le job m’intéressait je me suis lancée et j’ai acceptée !

La reprise

Je savais que la reprise du travail serait sportive. Je n’avais jamais eu de contraintes horaires depuis la naissance de ma fille. C’était un vrai luxe de pouvoir prendre le temps de faire les choses. Mais comme l’école et le travail imposent des horaires fixes il fallait bien que je sorte de mon petit confort et que je m’y confronte.

Ce qui est magique quand on habite à Paris ou proche banlieue et que l’on prends les transports, on choppe très rapidement ce petit rythme de métro-boulot-dodo que tout le monde déteste. Moi j’essaie de ne pas le voir de cette manière. J’adore prendre les transports, je me dis qu’on part tous ensemble travailler et qu’on rentre tous ensuite chez nous. Il y a un mouvement à suivre et je sais pas pourquoi j’aime bien être une petite fourmi ouvrière. Alors oui, je sais très bien ce que vous pensez : « Elle est mignonne ça fait une semaine qu’elle travaille, on en reparle dans 6 mois ». Mais non je vous assure ça a toujours été, depuis que j’habite à Paris, je trouve que le métro a un côté fascinant. Bon oui d’accord si ça pouvait sentir meilleur, qu’on soit moins empilés les uns sur les autres et que les malaises voyageurs n’existaient pas ce serait beaucoup plus sympa, je l’admets…

Mais tout ça pour dire que le pli on le prends vite quand on suit le mouvement. Et pour suivre le mouvement facilement il faut que ce soit répétitifs. Alors du coup j’ai mis en place une routine à la maison également. Oui, chez nous c’est l’armée, il y a des routines pour tout et n’importe quoi !

Les routines

En même temps j’ai toujours vu les bénéfices des routines. C’est parfois fastidieux à mettre en place, mais le jeu en vaut la chandelle. Une fois que c’est devenu une habitude tout roule beaucoup plus facilement. Je précise quand même que loin de moi l’idée de vous vendre une vie parfaite et bien organisée, à la maison comme chez tout le monde, c’est parfois le cirque !!

Pour établir mes routines j’ai posé sur le papier tout ce qui devait être fait le matin avant notre départ de la maison et ce qui devait être fait le soir en rentrant. Puis j’ai mis des ordres de priorités et j’ai tenté de condenser tout ça pour que ce soit le plus fluide possible niveau timing.

Par exemple je me réveille avant Mila, je m’occupe de moi car j’ai besoin d’un certain temps le matin avant d’émerger. Du coup je prends ma douche, je bois mon café, je m’habille et je vais réveiller Mila. Pendant qu’elle déjeune je peux me maquiller et me coiffer, comme ça dès qu’elle a terminé de manger c’est à son tour de se préparer et je suis disponible pour superviser.

Comme Mila est de plus en plus autonome pour se préparer (je vous détaille ça dans le prochain chapitre) je peux, pendant qu’elle se prépare, m’occuper de bricoles dans la maison. Par exemple faire les lits et lancer une machine. J’ai pris l’habitude d’en faire un petit peu chaque jour pour éviter d’être submergé le week-end de diverses tâches ménagères !

Le soir en rentrant, Mila va directement prendre son bain. Ainsi je peux m’occuper des repas et de la vaisselle. Une fois que Mila sort de l’eau et qu’elle est en pyjama, c’est l’heure de passer à table. Et normalement elle a un petit peu de temps pour jouer avant d’aller au dodo.

Alors oui c’est dense, et comme actuellement je suis en maman solo car le papa est en déplacement pro je vous avoue que je ne me pose pas vraiment avant d’aller dormir. Quand j’ai un peu de temps le soir je travaille sur le blog et je tente de plus en plus de me coucher à maximum 23h pour avoir une vraie nuit de sommeil. (nb : À l’heure où je me relis il est 23h18… Faîtes ce que je dis, pas ce que je fais !)

Apprentissage de l’autonomie

De plus en plus Mila est autonome pour se préparer. Pour l’accompagner au mieux je lui explique comment faire les choses le week-end. Ainsi on prends bien le temps et on est pas stressé ! C’est vraiment top de voir les progrès qu’elle fait pour se débrouiller toute seule : s’habiller, se brosser les dents, mettre le couvert, passer un coup d’éponge sur la table… Des petites actions qui me rendent tellement service ! Grapiller des minutes ici et là, ça ne se refuse pas !

Pour les vêtements on les prépare la veille au soir et c’est Mila qui décide de ce qu’elle va porter. Avec mes conseils selon la météo prévue bien entendu ! Ainsi le matin ils sont prêts (ça évite aussi la négociation du « non je ne veux pas porter ça ! ») et je n’ai plus qu’à lui rappeler d’aller s’habiller. Il y a des matins elle fait tout de A à Z, d’autres où elle n’a clairement pas envie et préfère jouer aux Sylvanians ! C’est dans ces moments là que je suis contente d’être prête comme ça je peux m’occuper d’elle pour accélérer le processus et lui courir après pour lui enfiler ses chaussettes !!

Pour le brossage de dents, Mila a, à sa disposition un tabouret avec son gobelet, brosse à dents et dentifrice. Elle n’a pas besoin de moi pour accéder à quoique ce soit. Pour enseigner l’autonomie la base c’est tout simplement ça : que l’enfant ait tout ce dont il a besoin à sa portée. Au début il faut superviser et ensuite quand c’est acquis c’est censé rouler ! Je vous rassure il y a parfois des couacs : Mila hier a vidé l’intégralité de son tube de dentifrice sur sa brosse à dents… Heureusement c’était la fin du tube mais bon, le genre de trucs dont on se passerait bien le matin !!

Récemment j’ai acheté ce livre « Petits rituels vers l’autonomie ». C’est un chevalet qui sert de support pour réaliser différentes actions comme « se laver les dents », « mettre la table », « faire ses lacets »… Il y a des petites images avec des personnages qui expliquent les étapes. Mila l’adore, elle se trimballe avec à chaque fois que je lui demande quelque chose. Elle prends le livre comme référence. Je vous le conseille, il est top !

Se faciliter la vie

Quand on se rends compte qu’on a pas le temps pour faire certaines choses car on est trop débordée, je suis carrément partisane de méthodes pour se faciliter la vie. Par exemple j’adore les livraisons à domicile. Si un soir j’ai la flemme de cuisiner, hop je commande. Evidemment je ne peux pas me le permettre tous les jours… Sur un autre thème j’ai constaté récemment que je n’arriverais pas à trouver le temps pour laver les carreaux des fenêtres.J’envisage donc de faire appel à une société de services pour le faire. Alors oui, ces choses ont un coût mais de temps en temps si on peut se faire aider pour soulager son emploi du temps et son esprit je pense qu’on aurait tort de s’en priver.

Pour les courses et les repas, (ma bête noire car c’est mon amoureux qui s’occupe de ça habituellement). Je ne suis pas tout à fait au point mais j’essaie. Lorsque je suis dans les transports le matin, je cherche des idées recettes en allant sur Pinterest. J’ai un tableau de recettes d’automne avec des idées et j’ajoute les ingrédients nécessaire à ma liste de course sur mon téléphone. Nous allons tous les samedis au marché faire les courses pour la semaine du coup je reprends ma liste à ce moment là. J’avoue que je n’ai pas trop cuisiné cette semaine mais je compte être plus studieuse les semaines à venir !

Le bilan

Au bout d’une semaine à pratiquer ma routine je dois dire que je suis globalement satisfaite. Je cours partout mais de manière structuré ! Je sais ce que j’ai à faire et je n’ai pas besoin de réfléchir, ça m’aide beaucoup. D’autant plus que la semaine n’a pas été facile car Mila a eu des difficultés pour aller à l’école. Elle a pleuré chaque matin de la semaine dernière. Depuis hier ça va un peu mieux. Je pense qu’elle a compris notre nouveau rythme… Je le répète d’où l’importance des routines, cela aide l’enfant à s’accrocher à quelque chose de régulier et ça le rassure énormément. Pour Mila il y a plusieurs choses qui font que c’est compliqué pour elle en ce moment, mais comme j’aimerais vous en parler plus précisément ça sera l’objet d’un autre article un peu plus tard…

J’espère que cet article un peu spécial vous aura plu. Si jamais vous avez des astuces pour mieux gérer votre quotidien n’hésitez pas à les partager en commentaire !

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Audrey 17 octobre 2018 at 11:42

    Ce qui me pose le plus problème c’est le repas du soir, je n’arrive pas à m’organiser pour savoir quand le préparer. Actuellement je prépare la veille pour le lendemain ce qui fait que je ne me pose pas non plus avant de dormir. Mais en rentrant à 18h, après une longue journée chez sa nounou, mon fils me réclame du temps pour lui donc je n’arrive pas à caler la préparation du dîner.

    Autrement, je m’organise plus ou moins comme toi, sauf que mon fils a 2 ans et n’est pas encore autonome du coup je perds les quelques minutes précieuses !

    Je me suis abonnée à ton tableau Pinterest du coup si ça peut m’avancer !

    • Reply momraths 8 novembre 2018 at 12:44

      Hello Audrey ! Merci de ton message 🙂 J’ai le même soucis que toi pour les repas… C’est pas facile, l’idéal serait de congeler des plats préparés en avance, genre le week-end quand on a plus de temps. Mais bon je t’avoue que j’ai pas forcément le temps ni l’envie non plus ! Faut faire au plus simple en semaine, j’ai acheté un cuiseur vapeur, je mets des légumes dedans en arrivant à la maison et je le lance, ça me permet d’avoir du temps un peu quand Mila rentre de l’école, après ça fait pas des recettes de dingue mais bon !

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.