Petite vie de mummy

Le relais d’allaitement…

27 janvier 2016

premier-biberon-mam-anti-coliquesVoici un nouvel épisode de mes « expériences de maman » !

La dernière fois je vous parlais du sommeil de bébé.

Aujourd’hui je souhaiterais vous parler de comment je suis passé de l’allaitement exclusif au biberon de lait en poudre en relais d’allaitement. Parce que au moment où j’ai voulu faire des recherches sur le sujet et bien je n’ai pas eu toutes les infos. J’ai l’impression qu’il y a un tabou quand il s’agit de passer de l’allaitement au lait en poudre (et je plains les mamans qui décident directement de donner le biberon, j’ai l’impression que c’est très mal vu… Alors que chacune fait bien ce qu’elle veut non mais ho !)

Donc passer de l’allaitement au biberon de lait artificiel ce n’est pas aussi facile que l’on pourrait le croire.

A la naissance j’ai souhaité allaiter mon bébé et jusqu’à l’aube de ses 4 mois, c’est ce que j’ai fais exclusivement.

Il faut savoir qu’allaiter son bébé tout comme donner le biberon comporte des avantages et des inconvénients.

Notamment celui de « comment je vais faire pour reprendre le travail ? »

On m’avait donc conseillé d’acheter un tire-lait « comme ça tu tires ton lait et hop tu vis ta vie »

Ah ouais ?

Ben c’est pas si évident que ça !!

Parce que tirer son lait déjà c’est un exercice, il faut psychologiquement l’accepter. Je veux dire c’est pas glamour et au début on a un peu l’impression d’être une vache. Et quand on voit la production que l’on tire au début on comprends vite que la machine c’est pas comme bébé qui tète.

J’ai donc investi dans un tire-lait manuel, (l’électrique me faisait peur), j’ai choisi le MAM. (qui est tout comme les biberons dont je vous parlais l’autre jour, un très bon produit, soit dit-en passant !)

Les premières fois je n’y arrivais pas, si je tirais 5ml en 20minutes j’étais contente. Autant vous dire que ça décourage vite fait : temps perdu + maigre production c’est pas comme ça que je vais pouvoir aller travailler tranquille en laissant une réserve suffisante à la personne qui gardera bébé.

Et puis au fur et à mesure (une petite semaine), je m’y habituais, j’ai compris qu’il ne fallait pas que je me concentre sur la quantité, je regardais un épisode de Friends, et j’actionnais l’engin sans trop réfléchir. Petit à petit j’arrivais à faire des quantités plus importante. J’ai donc congelé ma production et suis parti travaillé.

Nous avons quand même fais un test avant de m’absenter pour voir si bébé acceptait le biberon. (Trèèèèès important le test, sinon je vous raconte pas le désespoir de la personne qui garde votre enfant si elle n’arrive pas à le nourrir !)

Sans vouloir me la raconter, Mila a été très cool et elle a accepté sans aucun soucis :p !

Et puis on m’a proposé d’autres missions pour le travail (je suis intermittente mon emploi du temps n’est donc pas du tout régulier). Le problème c’est que je continuais d’allaiter Mila quand j’étais à la maison, et au même moment elle m’a fait un pic de croissance (c’est à dire que bébé réclame plus à manger) je n’avais donc plus assez de lait pour la nourrir ET pour faire des réserves.

Il aurait fallu que j’inclus des tétées « factices » avec le tire-lait pour pouvoir produire suffisamment pour faire les 2. Mais à un moment ça devient vraiment casse-tête… Je dis pas que c’est impossible mais dans mon cas c’était vraiment compliqué.

Dans le code du travail, c’est la loi, une employée peut s’absenter pour tirer son lait. Mais je ne peux pas me le permettre, mon job consiste à être TOUJOURS disponible. Je ne peux pas partir 15minutes comme ça !

Bref je me suis rendu à l’évidence il fallait que je donne à Mila du lait en poudre pour combler les manques.

Donc c’était parti, je suis allée à la pharmacie acheter mon bidon de lait en poudre…

Et puis nous avons testé voir si bébé l’acceptait… (toujours important le test !) Et tout comme le test biberon elle n’a pas réfléchi 1 seule seconde et a tout englouti !

A l’heure actuelle, je continue donc de tirer mon lait de temps en temps, nous donnons des biberons à Mila en relais quand il n’y a pas assez de réserve et bien sur je continue l’allaitement et je continuerais tant que ça nous conviendra à toutes les 2.

Conclusion, A-DA-PTA-TION ! J’ai reçu de nombreux conseils de mamans qui m’ont beaucoup aidé et puis j’ai fais par rapport à mon emploi du temps, au rythme de la famille, et selon les envies de bébé.

Il y a des moments où je sais qu’elle veut faire un câlin-tétée, des moments où je m’absente pour le travail ou pour sortir voir les copains donc je laisse à Papa le soin de donner un biberon pendant ces moments là.

Très bientôt nous allons commencer la diversification. Une nouvelle étape ! Et nous nous adapterons une nouvelle fois à la nouveauté !

Finalement au début je me mets beaucoup la pression quand il y a un changement, et puis ça finit toujours par rouler !

Et vous jeunes mamans ? Comment ça s’est passé ? Futures mamans, comment souhaitez vous faire ?

N’hésitez pas à partager vos expériences en commentaires ou à me poser vos questions j’y répondrais avec plaisir !

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Charlotte 4 mai 2017 at 12:39

    Bonjour !
    Merci pour ce joli article !
    Je suis jalouse de « Mila a été très cool et elle a accepté sans souci »… parce que de notre côté, ce n’est pas aussi simple, le passage au biberon ! Notre petite a maintenant quatre mois et elle refuse toujours de boire au biberon. Pourtant, je tire mon lait (j’ai bien aimé le « tu tires ton lait et hop tu vis ta vie ! » haha, loin d’être aussi simple en effet !) et j’ai essayé trois types de tétine…
    En ce moment, nous essayons de la faire jouer un peu avec le biberon, elle s’amuse à tétouiller, c’est déjà mieux que les colères qu’elle pique lorsqu’on essaie le biberon à la place d’une tétée !
    Bref, je ne sais pas si tu as un conseil, mais c’est vraiment pas de la tarte ! (Et encore, heureusement que je ne reprends pas le travail tout de suite, mais j’aimerais bien pouvoir passer le relais de temps en temps ou m’absenter une heure ou deux !)

    • Reply momraths 4 mai 2017 at 12:47

      Oh je suis ravie de faire remonter cet article ! Ca me parait si loin tout ça… Comme le temps passe vite !

      Malheureusement j’aimerais t’aider mais je ne pense pas avoir la solution miracle. Mais si je peux te donner un conseil : « ne te mets pas la pression » ta petite finira par s’y habituer. Si tu n’es pas pressée par le temps c’est aussi bien, fait par rapport à son rythme et au tien, vous allez finir par trouver un équilibre et elle finira par accepter, en tout cas c’est une bonne idée de lui proposer et pas d’attendre quand elle est affamée, à force de jouer avec elle va s’apercevoir qu’elle peut se nourrir aussi 🙂
      Bon courage en tout cas ! Et au plaisir de te lire !!

    Leave a Reply