Vie de maman

Partir en voyage sans son bébé…

13 avril 2018

valise-bebe-maileg-chat-malo-maison-cabane-chambre-fille-bois-scandinave

Titre accrocheur, mais voilà, nous y sommes, nos premières vacances en amoureux depuis la naissance de Mila !

Oui… 2 ans et demi où je ne l’ai jamais quitté plus de quelques heures…

Au moment où je commence la rédaction de cet article je n’ai pas envie de partir. Moi la malade mentale de l’organisation je n’ai même pas ouvert un seul livre sur la ville où nous allons. J’ai à peine consulté des blogs, bref c’est comme si je faisais un déni de ce voyage !

Bien sur que je me sens chanceuse de pouvoir partir avec mon amoureux rien que tous les 2 pour découvrir une autre ville et un autre pays. Ce voyage nous l’imaginons depuis mon anniversaire en octobre dernier (c’est le cadeau de mon chéri pour mes 31 ans) mais pour le moment je suis mélancolique de partir sans ma fille…

Si jamais vous aussi vous avez des difficultés à appréhender la séparation avec votre enfant je vous raconte comment j’ai vécu tout ça…

Se préparer

J’ai tout d’abord commencé par faire une petite introspection sur moi même. Je le sais, j’ai des gros troubles de la séparation lié à mon enfance, il m’était très douloureux de quitter mes parents quand j’étais petite, pourtant, ça ne m’a pas empêché adolescente, de quitter le nid familial l’année de mes 17 ans !

Je sais que c’est quelque chose qui fait partie de moi et j’ai commencé par mettre des mots dessus. J’ai tout d’abord discuté de mon angoisse à mon copain, et puis surtout à Mila. Je lui ai dit que nous allions partir en vacances avec son papa et qu’elle irait chez ses grands-parents toute seule pour la première fois !

J’ai ouvert le dialogue pour savoir ce qu’elle aimerait faire une fois là bas, et j’ai essayé de nourrir régulièrement ce dialogue au moins une fois par jour, une semaine avant le départ pour lui rappeler ce qui allait se passer.

L’idée ce n’était pas d’en faire des caisses. J’ai tenté le plus possible d’en parler comme de n’importe quel autre sujet. Avec un ton joyeux mais pas exagéré non plus, bref na-tu-rel ! Bien sur, je lui ai exprimé mes sentiments, je lui ai dit qu’elle allait beaucoup me manquer et que je penserais fort à elle durant toute mon absence. Sans en venir aux larmes (devant elle) bien sur !

Et puis, pour rendre les choses plus concrètes, la veille du départ nous avons préparé sa petite valise ensemble. C’est elle qui a choisi ses tenues (avec mes conseils parfois…!) Mais elle a choisi toute seule les livres et les peluches qui viendraient avec elle.

Les émotions

De mon côté il y en a eu beaucoup. Il y a quelques jours je disais à mon copain que je ne voulais plus y aller, que j’étais trop triste de partir sans notre fille et que je ne voyais pas l’intérêt de faire ce voyage sans elle. C’était complètement irrationnel de dire ça, je m’en suis rendue compte après coup et comme une gamine je me suis effondrée en larmes. J’avais certainement besoin d’évacuer tout ça car après ça allait un peu mieux.

Quand il a fallu dire au revoir à Mila je ne faisais pas non plus la maline. C’est mon papa et ma mamie qui sont venu la chercher en voiture (ma famille habite à 1h30 de chez nous) j’ai senti beaucoup de bienveillance de leur part. Mon papa m’a serré dans les bras et m’a dit « ne t’inquiètes pas on comprends ce que tu ressens ». Dans la famille on est pas du genre à dire nos sentiments, ça m’a fait du bien d’entendre ça. En plus, je sais qu’elle sera bien dans la grande maison de mes parents, elle va être gâtée, regarder des Disney, courir dans le jardin et manger des chocolats !

Mais au moment de lui dire au revoir je l’ai serré dans mes bras, je l’ai couverte de bisous et je lui ai chuchoté au creux de l’oreille des petits mots d’amour. Quand on a fermé la portière de la voiture, je me suis mise à sangloter, je n’ai pas réussi à tenir très longtemps. J’ai tenté de garder le sourire et de lui faire coucou jusqu’à ce qu’on ne voit plus la voiture. Et puis avec mon amoureux on a tourné les talons et on est rentré chez nous un peu déboussolé !

Du côté de Mila c’était beaucoup plus cool ! Elle était tellement contente de retrouver son papi et sa grand-maman, elle leur a fait des bisous et des câlins et tout se passe super bien depuis qu’elle est parti ! Apparemment elle n’a pas arrêté de parler du voyage !! La capacité d’adaptation d’un enfant m’épatera toujours ! Je suis tellement fière d’elle, c’est elle qui a raison !!

En bref mon conseil de maman serait de ne pas enfouir ses émotions (c’est valable pour toutes les situations d’ailleurs !) Pour moi c’est facile je n’ai pas de filtre j’arrive à dire facilement ce que je pense. Je sais que ce n’est pas le cas de tout le monde mais j’ai l’impression que le dialogue est la clef alors si vous aussi vous angoissez, parlez-en ! Mes parents savaient que j’appréhendais et ils m’ont rassuré tout comme mon conjoint, ça m’a vraiment beaucoup aidé !

valise-bebe-maileg-chat-malo-maison-cabane-chambre-fille-bois-scandinave valise-bebe-maileg-chat-malo-maison-cabane-chambre-fille-bois-scandinave

On compte les dodos !

Pour créer un peu l’événement j’ai eu l’idée de faire une frise pour que Mila puisse compter les jours en attendant notre retour, à la manière d’un calendrier de l’avent !

Lors de la dernière absence de son papa quand il était en déplacement professionnel durant quelques jours elle me demandait à plusieurs moments de la journée quand il allait rentrer. Alors je lui expliquais avec la bonne vieille méthode du comptage de dodos !

Nous avons aussi ce livre de Balthazar qui explique le temps qui passe et qui est un excellent outil !

En cherchant un peu sur internet j’ai trouvé une frise pour compter les dodos, je l’ai imprimé et collé dans un petit carnet. Dans le carnet, j’ai écrit un petit mot à Mila, j’ai même imprimé une image du Portugal et de la France pour qu’elle voit où elle était et où nous allions. J’ai également glissé une photo de nous 3 et j’ai caché tout ça dans la valise, elle le découvrira avec ses grands-parents !

Préparer ces petites choses pour elle m’ont beaucoup aidé à me préparer. Cela me fait du bien de savoir qu’elle a toutes les informations concernant notre séparation. Mais c’est sans doute plus pour moi que pour elle finalement 🙂

Petit bonus

Je n’ai pas pu m’empêcher de lui cacher un petit cadeau supplémentaire dans sa valise pour la surprendre à l’arrivée ! Petite, quand je partais en colonie de vacances ma maman faisait ça et j’adorais ! J’ai fait perdurer la tradition lorsque Mila est née et que son papa partait beaucoup en déplacement, une photo, un peu de chocolat, je sais que ce sont des attentions qui réchauffe le cœur quand on est loin de chez soi…

J’ai choisi de lui offrir une petite souris Maileg dans sa jolie mini valise ! J’ai craqué pour ce petit clown qui me fait tellement penser à Mila… Ma petite souris clownesque !

Et puis pour l’aider durant le trajet en voiture, (il y a 2heures pour aller chez mes parents) et sur les conseils d’une amie qui se reconnaîtra ♡ j’ai commandé 2 livres musicaux. Avec des extraits de chansons des films Disney !

Celui de La Belle et La Bête et du Livre de la Jungle, Mila est fan des chansons de ces deux films en ce moment, notamment « C’est la fête » et « La patrouille des éléphants ». Je vous les recommande ils sont vraiment top ! Je crois que je vais me faire toute la collection (heuuuu pour Mila bien sur !!!)

Conclusion

Voilà, au moment où je programme cet article notre maison semble bien vide, on boucle la valise et on a déjà regardé plusieurs photos de Mila dans le téléphone ! Bref des vrais parents gaga mais tout va bien se passer, au fond on le sait très bien ♡

Notre vol est à 10h. Un vendredi 13… Avec ma peur de l’avion cette date tombe vraiment à pic !!! Mais on va dire que ça porte bonheur !!

Je vous donne rendez-vous sur Instagram pour suivre notre voyage à Lisbonne et j’ai hâte de vous raconter notre retour et nos retrouvailles avec Mila !!!

valise-bebe-maileg-chat-malo-maison-cabane-chambre-fille-bois-scandinavevalise-bebe-maileg-chat-malo-maison-cabane-chambre-fille-bois-scandinave

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply La Boodeuse 13 avril 2018 at 9:28

    Je ne connais la situation que dans le sens inverse, du côté petite fille qui laisse sa maman pour partir en vacances avec son père. Je me souviens des larmes de ma mère. On pleurait toujours toutes les deux. Pareil quand elle partait en voyages à l’autre bout du monde avec ma grand mère. Le plus difficile c’était quand elle m’appelait depuis un autre pays ou que je recevais ses cartes postales. Mais au final elle m’a donné l’envie de voyager et de faire « comme elle ». Et puis bientôt ta petite Mila sera assez grande pour faire de beaux voyages avec vous et créer de super souvenirs. Profite de ton voyage. Je te fais de gros bisous.

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.